Nom : 

Chéret

Prénom : 

Jules Jean

Lieu de naissance : 

Paris

Date de naissance : 

1836/06/01

Lieu de décès : 

Nice

Date de décès : 

1932/09/23

Notice biographique : 

1836 - Naissance à Paris d'un père ouvrier typographe.

1849 - Placé en apprentissage chez un lithographe. Il fréquente le Louvre découvre Rubens et Watteau et suit les cours de dessin à l'Ecole Nationale (Ecole des Arts Décoratifs) de Lecoq de Boisbaudran.

1854 - Premier séjour à Londres où il découvre Turner.

1858 - 1ère commande sans suite d'Offenbach pour
Orphée aux enfers.

1859-66 - 2ème séjour à Londres où il rencontre une
famille de clowns jouant des farces inspirées de la comédie italienne dont il va s'inspirer durant sa longue carrière. Rencontre avec le parfumeur Eugène Rimmel. Dessine des
étiquettes pour les produits de beauté. Avec Rimmel il visite
l'Italie et découvre Tiepolo. Il se perfectionne dans l'art d'utiliser le procédé lithographique pour produire à bon marché des grands formats.

1866 - Retour à Paris, il fonde sa propre imprimerie avec l'aide financière de Rimmel. Ses premières affiches La Biche au bois, Bal Valentino sont le début d'une intense période créative (plus de mille affiches). L'affiche artistique
commerciale est née.

1881 - Il cède à l'imprimerie Chaix son imprimerie devenue une très importante affaire, tout en conservant la direction artistique, de son atelier dans lequel travaillent René Péan, Lucien Lefèvre, Lucien Baylac, Georges Meunier. Il met en
scène un type de femme gaie, parisienne mutine, cousine de Colombine, légère, entre ciel et terre. Sa palette lumineuse et riche fait des palissades un spectacle sans cesse renouvelé.

1889 - Médaille d'or à l'exposition Universelle. Exposition à la Bodinière.

1890 - Il est nommé chevalier de la Légion d'Honneur en
tant que "créateur d'une industrie d'art depuis 1866 pour
l'application de l'art à l'impression commerciale et industrielle".

1894 - Il peint le rideau du petit théâtre du Musée Grévin.

1895 - 1900 - Maindron lui consacre une étude dans son ouvrage les Affiches illustrées. Peu à peu il délaisse l'affiche pour la peinture murale. Le baron Joseph Vitta, lui confie la
décoration de sa villa La Sapinière à Evian (1895-96). Par la
suite il décore les salons de l'Hôtel de Ville de Paris (1898
à 1902) et de nombreuses propriétés privées.

1910 - M. Fenaille à Neuilly qui lui fit faire ses premières tapisseries aux Gobelins vers 1910, puis à Nice.

1928 - Inauguration du Musée Chéret à Nice.

1932 - Devenu aveugle, il meurt à Nice.